Notre cabinet vous offre toute l’aide nécessaire afin de solidifier votre sécurité financière et ainsi, concrétiser vos projets d’avenir.

René Doucet, A.V.C.
Conseiller en sécurité financière,
Conseiller en assurance et rentes collectives *rattaché à

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, René Doucet offre une solide expertise dans tout ce qui touche à vos assurances et à vos placements, tant sur le plan personnel que commercial.

René Doucet, A.V.C.
Conseiller en sécurité financière,
Conseiller en assurance et rentes collectives *rattaché à

Le Centre financier René Doucet offre une gamme complète de services en assurances collectives, en plus d’être un cabinet exclusif pour le régime d’assurances collectives des chambres de commerce. *Voir les chambres de commerce.

René Doucet, A.V.C.
Conseiller en sécurité financière,
Conseiller en assurance et rentes collectives *rattaché à

Composé d’une équipe dynamique et professionnelle, Centre financier René Doucet dispose de tous les outils nécessaires pour vous offrir un service de qualité et des plus personnalisés.

René Doucet, A.V.C.
Conseiller en sécurité financière,
Conseiller en assurance et rentes collectives *rattaché à

Maximum Benefit Régime d'assurance collective des chambres de commerce SFL SFL placement

Placements pour particuliers

Produits de placement

Une bonne planification est nécessaire en ce qui a trait à l’atteinte de vos objectifs financiers pour la retraite, pour les études de vos enfants ou encore tout autre projets personnels ou d’affaires

  • Il faut tenir compte de votre profil d’investisseur
  • Il faut tenir compte de l’inflation
  • Quelles sommes devraient être acquises à la retraite pour maintenir votre niveau de vie?

 

Pour calculer vos besoins et savoir quelle somme investir afin d’avoir une retraite agréable et confortable. Cliquez ici pour la calculatrice de retraite

Régime enregistré d’épargne-retraire (REER)

Un régime enregistré d’épargne-retraite est un régime dans lequel vous enregistrez des placements et qui vous permet d’accumuler des économies pour la retraite, et de remettre à plus tard votre impôt sur le revenu

Le REER s’adresse à tous les épargnants de 71 ans ou moins qui gagnent un revenu admissible et qui désirent épargner en vue de leur retraite. Les avantages sont multiples :

  • Vos cotisations à un REER peuvent vous donner droit à des remboursements ou à des économies d’impôt.
  • Vos revenus de placement ne sont pas imposables tant qu’ils demeurent dans votre REER. À rendement égal, les placements de votre REER fructifient donc plus rapidement que s’ils n’étaient pas enregistrés
  • À certaines conditions, votre REER est à l’abri de vos créanciers en cas de faillite personnelle.
  • Si vous vous qualifiez, vous pouvez utiliser les fonds accumulés dans votre REER, jusqu’à un maximum de 25 000$, pour acheter ou construire une résidence en vertu du régime d’accession à la propriété (RAP) et 20 000$ pour financer vos études en vertu du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)

 

REER au conjoint

Définition du conjoint pour les fins de régime de retraite. Le conjoint est la personne qui répond à l’une des conditions suivantes :

  • Elle est liée par un mariage ou une union civile à un participant ou un retraité du régime, ou;
  • Elle vit en union libre avec un participant non marié ni uni civilement, qu’elle soit de sexe différent ou de même sexe, depuis au moins 3 ans ou, dans les cas suivant, depuis au moins un an :
  • Un enfant au moins est né ou à naître de leur union
  • Ils ont conjointement adopté au moins un enfant durant leur période de vie maritale
  • L’un d’eux a adopté au moins un enfant de l’autre durant cette période
  • Ils ont déjà été des conjoints au sens du présent article[1]

 

Investir dans le REER de votre conjoint peut laisser plus d’argent dans vos poches lorsque vous commencerez à toucher des revenus après votre retraite. Cette stratégie fiscale est particulièrement avantageuse si l'un des conjoints prévoit des revenus de retraite beaucoup plus importants que l’autre.

Cotiser au REER de son conjoint permet de répartir de façon plus égale le revenu des 2 contribuables après la retraite, donc de payer moins d’impôts. C’est ce qu’on appelle fractionner les revenus. Cotiser au REER de votre conjoint présente d’autres avantages :

  • Si votre conjoint ne cotise pas à un REER, en créer un à son nom et y cotiser peut faire doubler votre mise de fonds pour l’achat de votre première maison. En effet, le régime d’accession à la propriété (RAP) vous permet de retirer, sans pénalité, un maximum de 25 000$ de votre REER. Les montants accumulés dans un second REER au nom de votre conjoint peuvent donc s’ajouter à votre mise de fonds, jusqu’à concurrence de 25 000$
  • Le même raisonnement s’applique dans le cas du financement d’un retour aux études. Le Régime d’encouragement à l’éducation permanent (REEP) permet l’utilisation des sommes investies dans un REER jusqu’à concurrence de 20 000 au total par conjoint.

 

À savoir…

- Les cotisations doivent cesser 3 ans avant la retraite afin que les retraits effectués par votre conjoint ne soient pas inclus dans votre revenu

- Une stratégie de REER de conjoint doit prendre en compte tous les types de revenus y compris les revenus de retraite non enregistrés et les régimes de pension.

Fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR)

Le fonds enregistré de revenu de retraite vous permet de transformer votre REER et certains régimes complémentaires de retraite en un revenu de retraite. Le FERR est donc, en quelque sorte le « prolongement » du REER. Vos placements fructifient à l’abri de l’impôt, mais les retraits sont imposables.

Avantages :

  • Vous conservez la gestion des placements pendant votre retraite
  • Vous pouvez augmenter la fréquence et le montant de vos retraits de fonds
  • Vos placements fructifient à l’abri de l’impôt

Compte de retraite immobilité (CRI)

Le compte de retraite immobilisé est un régime enregistré d’épargne-retraite particulier, dans lequel une personne peut transférer les sommes provenant de son régime complémentaire de retraite ou de son fonds de revenu viager. La différence avec un REER est que l’argent contenu dans un CRI est immobilisé, car il doit servir à procurer un revenu à la retraite. Cet argent ne peut donc pas être retiré, sauf dans certaines circonstances où un remboursement est permis. On peut détenir un CRI jusqu’au 31 décembre de l’année de notre 71e anniversaire.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Le compte d’épargne libre d’impôt est un régime enregistré dans lequel vous pouvez faire des placements à l’abri de l’impôt pour réaliser divers projets tout au long de votre vie.

Le CELI s’adresse à tous les épargnants de 18 ans et plus qui désirent faire des économies tout en bénéficiant d’avantages fiscaux

Avantages :

  • Vous pouvez mettre une portion supplémentaire de vos économies à l’abri de l’impôt même si vous avez maximisé vos contributions REER
  • Vous pouvez faire croître votre épargne en dehors de votre REER
  • Les intérêts gagnés sur les placements de votre CELI ne sont pas imposables. À rendement égal, ce que vous y déposez fructifie donc plus rapidement. De plus, vous profitez entièrement de vos retraits au moment où vous en  avez besoin pour vos projets
  • Vous pouvez retirer de l’argent de votre CELI sans compromettre votre admissibilité ni le montant de vos crédits et prestations fondés sur le revenu, comme le supplément de revenu garanti, l’Assurance-emploi ou la prestation fiscale canadienne pour enfants.
  • Vous pouvez utiliser le CELI pour économiser à la retraite. Puisqu’il n’y a pas d’âge maximal pour détenir un CELI, vous pouvez économiser en marge de votre revenu de retraite tout en profitant d’avantages fiscaux

Régime enregistré d’épargne-étude (REEE)

Le régime enregistré d’épargne-études permet de financer les études postsecondaires d’un bénéficiaire, que ce soit votre enfant, petits-enfants, neveu, nièce ou autre.

Le gouvernement fédéral accorde une Subvention canadienne pour l’épargne-études correspondant à 20% des cotisations versées dans un REEE pour les enfants de moins de 18 ans, jusqu’à concurrence de 500$ par année. Cette subvention peut atteindre 1 000$ si elle n’a pas été utilisée l’année précédente et son montant maximal est de 7 200$ pour chaque bénéficiaire. De plus, lorsque le bénéficiaire réside au Québec à la fin de l’année, les cotisations versées à son nom donnent également droit à un crédit d’impôt (Incitatif québécois à l’Épargne-études) de 10%, jusqu’à concurrence de 250$ par année (500$ si le crédit n’a pas été utilisé l’année précédente), pour un montant maximal de 3 600$ par bénéficiaire.

Il n’y a pas de limite de cotisation annuelle à un REEE. Toutefois, pour chaque bénéficiaire, le maximum cumulatif qui peut être versé dans un REEE est de 50 000$ à vie. Les cotisations peuvent être versées jusqu’à la 31e année suivant celle de la création du régime, et la durée maximal d’un REEE est de 35 ans. Si le bénéficiaire est admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées, ces limites passent respectivement à la 35e année suivant celle où le REEE a été créé et à une durée de 40 ans. Finalement, pour les régimes familiaux, aucune cotisation n’est permise pour des bénéficiaires âgés de 31 ans ou plus.

Les cotisations à un REEE ne sont pas déductibles du revenu imposable, mais elles peuvent générer des intérêts à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que l’enfant commence ses études postsecondaires et retire des sommes d’argent du régime.

Avantages :

  • Grâce à la subvention canadienne pour l’épargne-études, à l’Incitatif québécois à l’épargne-études et à la non-imposition des revenus générés par le régime durant la période d’accumulation, vous pouvez atteindre plus rapidement vos objectifs d’épargne.
  • Les revenus générés par le régime sont imposés au bénéficiaire au moment de ses retraits. Son taux d’imposition étant généralement moindre que le vôtre, le REEE lui permet de disposer d’un capital plus intéressant et constitue un excellent moyen de fractionner un revenu
  • Vous pouvez identifier plus d’un bénéficiaire, ce qui facilite le transfert des sommes accumulées d’un enfant à l’autre si l’un d’eux n’entreprend pas d’études postsecondaires

Régime d’épargne enregistré pour l’invalidité (REEI)

Les personnes handicapées et leurs proches font face à des défis financiers particuliers tout au long de leur vie. Afin de les aider à relever ces défis, le gouvernement du Canada a mis en place le régime enregistré d’épargne-invalidité, qui est conçu pour aider à assurer la sécurité financière à long terme des personnes handicapées. Le REEI facilite l’accumulation de fonds grâce à une aide à l’épargne et à un report de l’imposition du produit des placements

Avantages d’un REEI :

  • Les cotisations fructifient à l’abri de l’impôt
  • N’importe qui peut cotiser à un REEI, avec le consentement écrit du titulaire du compte
  • Les cotisations donnent droit à un abonnement de la part de l’État, calculé en fonction du revenu familial, sous la forme d’une subvention canadienne pour l’épargne-invalidité, et d’un Bon canadien pour l’épargne-invalidité. Lorsque ceux-ci ne sont pas utiliser, ils peuvent bénéficier d’un report sur une période de 10 ans ou à partir de la date du diagnostic

Au décès d’une personne qui a à sa charge un enfant ou un petit enfant bénéficiaire d’un REEI, une somme de 200 000 $ peut y être transférée en franchise d’impôt en provenance du REER ou du FERR du défunt.

 

[1] www.ccq.org/N_RegimeRetraite/N05_DecesRetraite/N05_3_DefinitionConjointRetraite.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias

  • en vertu du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)

Faites une demande de soumission en ligne

Il n’aura jamais été aussi simple et rapide de recevoir les conseils et les services d’un conseiller expert! Faites votre demande de soumission ici et obtenez une réponse dans les plus brefs délais.

Agence Web - Caméléon Média